Ce Réunionnais cherche un terrain pour installer sa ferme pédagogique et agroécoloque

Olivier, 26 ans, rêve de devenir agriculteur. Le jeune homme souhaite se faire une place dans ce secteur qui peine à recruter avec la construction d’une ferme agroécologique et pédagogique.

Oliver, 26 ans, trouve son bonheur dans la nature et le travail de la terre. Le jeune homme qui souhaite devenir agriculteur a décidé d’explorer le domaine sur le terrain. Âgé de 26 ans, il a pratiqué à La Réunion, à Madagascar, en Afrique du sud, en France métropolitaine ou encore aux Etats-Unis. Toujours dans le domaine agricole, il a travaillé avec des enfants, des adolescents, des adultes, des personnes en détention carcérale dans un but d’insertion sociale et professionnelle, ainsi qu’avec des personnes âgées. “La base, c’est l’agriculture” Après toutes ses expériences, Olivier a décidé de se lancer dans un projet de construction d’une ferme agroécologique et pédagogique. Pour lui, “c’est une nécessité de préserver et sensibiliser à l’agriculture respectueuse de l’environnement et de l’humain, de renforcer les liens entre humain et nature”. Se lancer dans ce domaine ne lui fait pas peur, “on est obligé de manger tous les jours, et la base, c’est l’agriculture”, rappelle-t-il. Dans sa future ferme agroécologique et pédagogique, Olivier prévoit d’installer une serre aquaponique, une pépinière, un verger, des planches maraîchères, un poulailler, un espace de loisir, ou encore un espace de transformation des produits de la ferme. Le porteur de projet a déjà en tête le devenir des produits de sa ferme : “L’écoulement de cette production se fera en circuit court, c’est-à-dire vendu sur place à la ferme, sur un étal ou à la cueillette directement par le consommateur, et au marché forain”, explique-t-il.

Porteur de projet recherche terrain agricole La motivation d’Olivier ne lui suffit pas : pour ouvrir une ferme, il lui faut acheter un terrain agricole : “Malheureusement je ne suis pas issue d’une famille agricole et donc je n’ai pas de surface agricole”, déplore-t-il. Pour atteindre son objectif, le jeune homme fait appel à la solidarité via une cagnotte en ligne. En attendant de trouver ces quelque trois hectares de terres idéalement situés dans les hauts de l’Ouest, le jeune agriculteur prépare minutieusement le terrain dans un laboratoire d’expérimentation chez ses parents. Cerises du Panama, dattes, café, plantes aromatiques et autres plantes médicinales s’y cultivent en même temps, et serviront de base pour sa future polyculture.  

www.zinfos974.com