Conseil stratégique de l’export

Conseiller régional délégué à l’internationalisation des entreprises, Pascal Plante a été invité par le Ministre délégué auprès de la Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité à s’exprimer ce mardi 14 juin, au Quai d’Orsay, au sein du 1er Conseil Stratégique de l’Export du nouveau gouvernement.

Pascal Plante, conseiller régional délégué à l’internationalisation des entreprises, a été invité par le Ministre délégué auprès de la Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité à s’exprimer ce mardi 14 juin, au Quai d’Orsay, au sein du 1er Conseil Stratégique de l’Export du nouveau gouvernement, en présence des représentants des régions, cheffes de file de l’internationalisation des entreprises, de l’agence nationale Business France, de la Banque Publique d’Investissement et des grandes filières économiques françaises. Pascal Plante a pris la parole, non seulement au nom du territoire réunionnais, mais également au titre des outre-mer dont il était le seul représentant présent. Son intervention a contribué à la construction de la feuille de route nationale pour l’export. Le conseiller régional de La Réunion a notamment plaidé pour : • Une meilleure communication sur les Team France Export pilotées par les Régions, • Une plus grande adaptation des dispositifs d’aides aux besoins des entreprises, • Un accompagnement plus dynamique des filières émergentes, • Une réflexion concernant le développement de nouveaux outils d’accompagnement, • Une communication plus offensive sur les grands évènements internationaux en actionnant le marketing territorial. De manière plus spécifique vis-à-vis des outre-mer et de La Réunion en particulier, Pascal Plante a d’abord rappelé que les marges de progression en matière d’export sont énormes pour nos économies qui affichent des balances commerciales fortement déficitaires. Pour autant, des filières d’excellence existent à La Réunion et dans les outre-mer dans les domaines notamment de l’agroalimentaire, des énergies renouvelables, de l’économie bleue, de la ville durable, du digital, de l’aéronautique et de la bioéconomie. Par ailleurs, partant du constat que si les acteurs réunionnais sont fortement mobilisés sur le sujet de l’internationalisation des entreprises, Pascal Plante a rappelé que la logique collective doit l’emporter. Il s’est ainsi engagé à réunir prochainement, sous l’autorité de la Présidente de Région Huguette Bello, le CoSIE (Conseil Stratégique de l’Internationalisation des Entreprises), déclinaison régionale du Conseil national dont le rôle sera de faciliter l’émergence des projets structurants pour l’export et l’internationalisation des entreprises. Parmi ceux-ci, il a cité la réflexion engagée autour d’une compagnie maritime régionale et l’accompagnement des entreprises dans la zone indiano-océanique, marché «naturel» du point de vue géographique de La Réunion. Sur ce dernier point, l’appui des représentations françaises à l’étranger auprès de la Région Réunion et des entreprises réunionnaises est considéré comme déterminant pour optimiser la diplomatie économique française sur l’axe indo-pacifique. Très attentif aux propos de Pascal Plante et de ses pairs, le Ministre a appelé les participants à jouer pleinement leur rôle au sein de ce Conseil Stratégique de l’Export et à consolider cet espace de discussion et d’échange au travers duquel les régions pourront exposer leurs attentes et faire remonter les besoins des entreprises exportatrices de leur territoire. Pascal Plante, élu régional délégué à l’internationalisation des entreprises s’y est engagé, pour la défense des entreprises exportatrices du territoire. 

www.zinfos974.com