Corsair réceptionne un 5ème A330neo

Corsair a réceptionné hier son 5ème A330neo et souhaite, par ce biais, confirmer sa “volonté de participer rapidement et concrètement à la transition énergétique du secteur aérien”. Le communiqué de la compagnie :

Corsair continue sur sa lancée pour parachever la première phase du renouvellement de sa flotte en accueillant son 5ème A330-900. La compagnie travaille sur la deuxième phase qui devrait intégrer 4 neo supplémentaires d’ici 2024. La compagnie disposera alors d’une des flottes les plus jeunes du marché avec un âge moyen de 2 ans. Cet avion immatriculé F-HLUV opèrera majoritairement dans l’océan Indien et aux Antilles. Grâce à la finalisation de cette commande malgré un contexte de crise historique, Corsair confirme à nouveau sa volonté de participer rapidement et concrètement à la transition énergétique du secteur aérien.

En un peu plus d’un an, Corsair accueille 5 nouveaux A330neo dans sa flotte   Après le 1er A330neo livré le 31 mars 2021, le 2ème avion le 12 mai 2021, le 3ème avion le 29 juin 2021 et le 4ème avion, le 18 novembre 2021, Corsair intègre le 19 mai 2022, le dernier A330 neo. Ce renouvellement très rapide de la flotte traduit concrètement la volonté de contribuer très rapidement à la transition énergétique du transport aérien. Corsair dispose désormais d’une des flottes les plus modernes du marché et dont l’impact environnemental est très significativement amélioré.   Réductions de 60% de l’empreinte sonore et de 25% de la consommation de carburant   Les performances environnementales de ce nouvel Airbus A330neo sont en très nette amélioration par rapport à celles des avions ancienne génération : réduction de 25% de consommation de carburant et d’émissions de CO2 par siège, de 60% de l’empreinte sonore. Outre la nouvelle option de motorisation (neo), l’appareil bénéficie d’une multitude d’innovations, notamment des améliorations aérodynamiques, de nouvelles ailes dotées d’extrémités de voilures qui, ensemble, contribuent aux améliorations des performances techniques et environnementales.   En 2021, l’A330-900 est devenu le premier avion gros porteur à être certifié par l’EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) pour la nouvelle norme de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) en matière d’émissions de CO2, exigée à compter de janvier 2028. Airbus est non seulement le premier constructeur au monde à avoir reçu une telle certification pour un avion commercial, mais cela démontre également que les A330neo sont d’ores et déjà conformes aux exigences prévues en matière de CO2.

www.zinfos974.com