Crise canne : Les planteurs ont eu un échange “encourageant” avec Albioma

Une délégation d’agriculteurs a été reçue par la direction d’Albioma ce jeudi matin. Ils sont sortis “optimistes” et explique que l’industriel est prêt à les soutenir à condition que ses intérêts soient aussi pris en compte dans la convention canne 2022-2027.
“Albioma est prêt à mettre des millions sur la table”, explique Pierre Emmanuel Thonon, co-président du Comité paritaire interprofessionnel de la canne et du sucre qui mène les négociations côté planteurs pour la convention canne 2022-2027. Il se dit optimiste après avoir été reçu par la direction d’Albioma ce matin suite à la manifestation des planteurs devant la centrale thermique qui organisait aujourd’hui une journée portes ouvertes. Pierre Emmanuel Thonon explique que les négociations vont reprendre la semaine prochaine et que tous les regards seront tournés vers Tereos. L’industriel Albioma qui n’est pas engagé dans les discussions pour l’instant se dit prêt à soutenir les planteurs mais a besoin d’engagements dans le cadre de la convention canne.  

“Il va falloir faire comprendre à Tereos qu’Albioma est prêt à soutenir les planteurs à condition que l’industriel principal joue le jeu. La direction d’Albioma demande cependant l’augmentation du nombre de canne pour Albioma et aussidu taux de fibre qui entre dans l’usine”, précise le co-président du CPCS. “Il y aura deux leviers. Le premier pour la production, Albioma est prêt à mettre quelque chose dessus. Et ensuite un deuxième levier sur le pourcentage de fibre”, détaille Pierre Emmanuel Thonon. Il ajoute : “On s’est donné rendez-vous la semaine prochaine. Albioma est prêt à nous recevoir à nouveau avec les autres industriels et la préfecture. C’est plutôt encourageant. Il reste à faire pencher la balance avec Tereos.” “Nou gard espoir, nou lé quand même courtois. Nou gard l’optimisme. Albioma veut être acteur, le préfet veut encadrer. Tout repose sur Tereos”, conclut-il.

Sophie Fontaine sur place.

www.zinfos974.com