Frédéric Maillot, Karine Lebon et Emeline K/Bidi intègrent l’ancien groupe d’Huguette Bello

Les députés du Rassemblement Réunionnais n’ont pas tous rejoint les mêmes groupes à l’Assemblée nationale. Les élus du PLR et du Progrès siégeront avec le groupe de Gauche “GDR” et non avec la France Insoumise, leader de la NUPES. Ils expliquent pourquoi.

Les députés fraîchement élus ou réélus se sont retrouvés au Palais Bourbon cette semaine pour démarrer les travaux. L’ordre du jour était avant tout de déterminer où chaque parlementaire va siéger afin d’obtenir le maximum de visibilité pour défendre ses idées. La députée Karine Lebon a choisi de retrouver le groupe GDR (Gauche démocrate et républicaine) comme lors de son précédent mandat. Cette équipe menée par le Parti communiste est celle où siégeait déjà Huguette Bello. Elle explique son choix à Zinfos974.  

“J’étais déjà dans le groupe GDR. On fait tous partis de l’intergroupe NUPES. J’y représente le GDR. On a choisi ce groupe pour différentes raisons. Pour moi, c’est parce que c’est un groupe où il y a des collaborateurs dédiés spécifiquement aux Outre-mer. La part belle est laissée aux députés des Outre-mer. On est presque moitié élus communistes et élus des Outre-mer. C’est le vrai groupe Outre-mer à Gauche dans l’Assemblée.” Avec GDR mais aussi avec NUPES Karine Lebon précise que ce choix ne veut pas dire qu’elle renie la NUPES. Elle précise les raisons pour lesquelles les partis qui forment la NUPES ne se sont pas tous fondus dans une seule formation parlementaire : “Le Parti communiste a aussi une identité propre. Tout ça, c’est aussi des questions de temps de parole. Plus on a de groupes, plus on a de temps de parole. Sur n’importe quel texte, par exemple sur la Loi sur le pouvoir d’achat, chaque groupe aura un temps de parole. Si on avait fait un groupe unique, on aurait eu que 5 minutes de temps de parole pour tous. Là, on a 5 minutes pour GDR, 5 minutes pour LFI, 5 minutes pour EELV et 5 minutes pour le PS. Donc en tout, on a 20 minutes de temps de parole pour la NUPES.” La députée de la deuxième circonscription conclut : “On fait 10.000 kilomètres, c’est pour être visibles aussi. Plus on a de temps de parole, mieux c’est pour nous. Le parlement est le lieu où la parole est action.”

Frédéric Maillot et Emeline K/Bidi aussi chez GDR Ils seront en tout trois députés de La Réunion à rejoindre le groupe de la Gauche démocratique et républicaine. Frédéric Maillot, vice-président de la Région Réunion, soutenu par Huguette Bello, explique n’avoir pas simplement suivi sa cheffe de file mais avoir fait un choix de conviction. “Mi découvre, mi travay en collaboration avec Karine Lebon et Emeline K/Bidi. Jean-Hugues Ratenon et Perceval Gaillard l’a choisi la France Insoumise. Dans le groupe GDR, m’a écouté dans un premier temps, n’a des mots qui parl’ a moin. I parle de décolonisation, de pêche artisanale, de respect des spécificités des régions et départements”, explique-t-il. Frédéric Maillot rappelle que le groupe GDR fera partie de l’intergroupe NUPES : “Après avoir pris la parole, m’a l’a acté que c’est dans ce groupe que mi vé être. Nou l’aura de la visibilité et un temps de parole. Il faut faire attention, il ne faut pas donner de crédit aux polémistes. Il n’a jamais été question d’un grand groupe NUPES. Nou lé dans l’intergroupe NUPES. Sur les grandes réformes, il y aura un vote de bloc et unanime : sur les retraites, l’augmentation du SMIC. N’a point de divergences pour ça.”

www.zinfos974.com