Guillaume Sellier : “Tereos arrive même à faire plier l’Etat !”

Le président des Jeunes Agriculteurs 974 s’insurge contre la tournure des négociations de la convention canne ce vendredi.
Les syndicats des planteurs de canne étaient conviés à la préfecture ce vendredi pour discuter de la convention canne avec les industriels mais surtout en présence du ministre délégué aux Outre-Mer, Jean-François Carenco. Ils espéraient que l’intervention des membres du Gouvernement allait pouvoir aider à faire bouger les lignes.    Guillaume Sellier des Jeunes Agriculteurs 974 a été déçu par la teneur des négociations et déplore que l’industriel aient obtenu gain de cause mais pas les planteurs : “On a été reçu par le ministre délégué aux Outre-Mer. Il nous a présenté des propositions actées entre eux et Tereos. C’était une façon de faire déplaisante.”  

Les agriculteurs ne veulent pas signer Les syndicats sont unanimes et ne souhaitent pas accepter des conditions qui leur semblent impossible à atteindre : “On signe quoi mardi ? Avec ce qu’ils ont proposé là ? Il y a un souci parce que les clauses d’activation des bénéfices ne sont pas atteignables. Avec les conditions que leur a donné l’Etat, je ne vois pas pourquoi ils feraient pas d’effort ! On a l’impression que Tereos arrive à faire plier même l’Etat !”  

Un passage rapide du ministre Guillaume Sellier explique que Jean-François Carenco n’a pas assisté à l’ensemble des négociations : “Le ministre, on l’a vu de façon éclair ! Il nous a lu les articles vus avec Tereos et ensuite il nous a dit qu’il avait un avion à prendre, c’était très sommaire.”

www.zinfos974.com