Interdiction temporaire d’exercer pour l’avocat de Saint-André, Alex Vardin

Le délibéré du conseil régional de discipline de l’ordre des avocats vient de tomber. La robe noire poursuivie pour plusieurs fautes déontologiques examinées lors de deux audiences distinctes mi-avril, écope d’une interdiction d’exercer pendant cinq mois.

Mi-avril dernier, deux audiences du conseil régional de discipline des avocats (CRD) ont concerné l’avocat Alex Vardin, sous le coup de deux suspensions successives pour raisons disciplinaires décidées par le conseil de l’ordre du barreau de Saint-Denis. Après l’étude détaillée des faits et les réquisitions du bâtonnier Me Guillaume De Gery, en charge des poursuites, la radiation pure et simple avait été proposée. Le CRD avait mis l’affaire en délibéré au 17 mai. Sa décision est désormais notifiée au bâtonnier en exercice, Me Laurent Payen : Me Alex Vardin a interdiction d’exercer pendant trois mois dans le premier dossier et deux mois dans le second.

Manquements dénoncés par des justiciables et des magistrats Des fautes déontologiques envers des justiciables, des confrères, ainsi que des manquements dénoncés par des magistrats lui étaient reprochés en son absence justifiée tardivement par la contamination au Covid. 14 faits ont été développés lors de la première audience. Ils concernent majoritairement des dossiers non traités, des conclusions non rendues ou encore de la rétention de documents auprès de clients souhaitant récupérer leurs pièces. Manque de délicatesse, manquement à l’humanité, à la loyauté, à la confraternité et à la diligence ont été évoqués.

Cumul d’infractions Lors de l’audience suivante, il était question de dossiers non plaidés, d’oubli de se constituer, d’absence de conclusions impliquant la radiation de certains dossiers. Un cumul d’infractions dont plusieurs ont été dénoncées par des magistrats du tribunal judiciaire du nord. Selon nos informations, de nouvelles plaintes seraient entre les mains du conseil de l’ordre pour des dossiers non traités. Les justiciables concernés sont invités à se faire connaitre auprès du bâtonnier du barreau de Saint-Denis. Une assurance pourrait en effet permettre une indemnisation selon les cas.  

L’argent récolté en ligne pour le compte de Réunion Air liberté s’est-il envolé ? Un nouveau conseil de discipline devrait se tenir dans les prochaines semaines. Il concerne, cette fois-ci, le collectif “Réunion Air Liberté”, un temps représenté par Me Alex Vardin. Ce groupe, créé en mai 2021 par deux administratrices, avait pour but de contester le maintien des motifs impérieux pour les voyageurs non vaccinés. Une page Facebook avait réuni 4400 personnes décidées à mener une action en justice pour contester la mesure. Le premier recours ayant échoué, le Conseil d’État avait été saisi. Une cagnotte en ligne avait été ouverte pour financer la procédure. Mais les administratrices du collectif n’auraient aucune nouvelle de l’argent collecté.

www.zinfos974.com