Jean Jacques vlody avec Samira Benhamida pour rassembler la gauche dès le premier tour

Samira Benhamida, la suppléante de Jean Jacques Vlody, présente son engagement politique :

Samira Benhamida se présente aux côtés de Jean Jacques VLODY dans la 3eme circonscription.  Son engagement politique débute en 2010, elle s’est alors mobilisée pour la préservation des crèches municipales du Tampon. Soucieuse de son prochain, elle s’est orientée vers le métier d’ostéopathe. Dans son métier elle est confrontée aux difficultés quotidiennes des réunionnais. Femme d’action elle décide de s’engager en politique pour changer les choses. Elle a été candidate aux élections cantonales en 2021 au Tampon. Candidate de l’union entre le PS et PCR. Aux régionales, elle soutient Huguette Bello dès le premier tour. “Femme de gauche, j’ai soutenu Jean- Luc Mélenchon aux présidentielles et je suis présente aujourd’hui aux côtés de Jean Jacques Vlody en tant que remplaçante” Elle défend la liberté vaccinale, le retrait du pass sanitaire, la transparence et la moralisation de la vie publique, l’abaissement des prix de l’eau pour les agriculteurs, la responsabilité écologique, la retraite à 60 ans, la revalorisation du SMIC et l’allocation étudiante.  Au niveau local, elle est contre la taxation des voitures électriques et pour l’autonomie alimentaire et énergétique de la Réunion.  Elle choisit aujourd’hui de s’allier à Jean Jacques Vlody. « Nous nous sommes accordés sur le point majeur, celui de rassembler la gauche. » explique-t-elle. Elle a été convaincue par son expérience, ses connaissances et sa maîtrise indiscutable des dossiers. Cela le rend tout de suite opérationnel sans passer par une phase de découverte ou d’apprentissage car nous n’avons plus le temps ! » explique-t-elle. Elle voit en Jean Jacques Vlody un homme de gauche qui saura faire l’union et mener Mélenchon au poste de Premier ministre mais aussi un homme qui saura faire preuve d’une vigilance de tous les instants sur les dossiers de la Réunion.  Elle s‘inscrit dans la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale car « il s’agit d’une union des gauches bien plus que d’une investiture institutionnelle ». Tout comme Jean Jacques Vlody, elle croit en ce projet populaire écologique et social et défend l’idée que toute personne, électeur comme candidat, a le droit, si ce n’est le devoir, de porter cette bannière en accord avec ses convictions.

www.zinfos974.com