Mariage des prêtres à La Réunion : “Ce n’est pas au pape de décider de notre vie privée”

Libération consacre un article sur le mariage des prêtres à La Réunion. Une pratique cachée, mais bien présente dans l’île.

Au XVIe siècle, c’est en Allemagne qu’apparaît une nouvelle contestation interne de l’Église Catholique autour de Martin Luther. Et récemment, c’est encore en Allemagne que le clergé a voté une motion en faveur du mariage des prêtres. Une décision balayée du revers de la main par le pape François en février dernier. Cette arlésienne du monde catholique revient donc dans le débat, l’occasion pour le journal Libération de s’intéresser à la question à l’île de La Réunion sous la plume de son correspondant local, Laurent Decloître qui a enquêté pour fixer l’ampleur du phénomène. Le journaliste a ainsi retrouvé un prêtre qui officie depuis une quarantaine d’années tout en possédant une campagne. “Ce n’est pas au pape de décider de notre vie privée. Je n’allais pas l’appeler pour lui demander l’autorisation ! Moi, je porte la parole de l’émancipation. Qu’on me laisse libre” demande-t-il tout en assurant que les paroissiens ne lui en tiennent pas rigueur. Le journaliste revient notamment sur le courant de penser de la théologie de la libération née en Amérique du Sud. Celle-ci s’est implantée à La Réunion dans les années 80 avec la question de l’autonomie. L’image du prêtre “rouge” avait été symbolisée par Reynolds Michel, expulsé de l’île avant de pouvoir revenir en 1981. Ce dernier a partagé sa vie avec une femme et le couple a adopté une fille. La question du mariage des prêtres est de retour à La Réunion mais doit faire face à Mgr Aubry, qui refuse tout débat à ce sujet.

www.zinfos974.com