Rallye des Vosges : Poignets et côtes cassés pour Nazim Bangui

Engagé dans le Rallye des Vosges, le pilote réunionnais Nazim Bangui a fait une violente sortie de route ce samedi lors de la troisième spéciale. Désincarcéré de sa Peugeot 208 Rally 4, le pilote a été conduit à l’hôpital où des côtes et les deux poignets cassés lui ont été diagnostiqués. Il pourrait subir une intervention chirurgicale.

Le communiqué de la Team Nazim Bangui :  Le Rallye des Vosges était le quatrième rendez-vous en Championnat de France des Rallyes et la troisième confrontation dans le cadre de la SMRC après le Rallye du Touquet (asphalte) et le Rallye de Castine (Terre). Le pilote réunionnais Nazim Bangui accueillait à ses côtés un nouveau copilote, Louis Luka. Au terme de la première étape, le bilan était positif. Avec quatre épreuves de vitesse pour la première étape vendredi, l’équipage prenait confiance au fil des kilomètres. Les écarts séparant Nazim de la tête de course s’amenuisaient et dénotaient d’une franche montée en puissance. La feuille de route était respectée à la lettre et l’équipage alignait un rythme soutenu. Nazim et Louis restaient en lice pour un podium dans le U26 (classement Junior). Malgré un tête à queue leur ayant coûté une vingtaine de secondes, le sourire était de mise au terme de la première étape. “La journée de demain est la plus solide de ce rallye. Le rythme est très élevé et onasurtoutoptépournous caler avec Louis et éviter les cordes les plus piégeuses. Il y a énormément de pollutionquandonpasse après les grosses Rally2. Il faut être hyper concentré”,  expliquait Nazim. Huitième de la SMRC au terme de la première étape, le duo redémarrait pour la plus longue étape du rallye qui proposait le plus long tracé au programme (24km71). Après de solides performances dans les deux premières spéciales du jour (ES6P7et ES7P5), la Peugeot 208 Rally4 partait à la faute dans la dernière spéciale de la boucle. Les moyens de secours étaient immédiatement déployés pour cet accident survenu à haute vitesse. Le pilote a été désincarcéré pour être évacué sur l’hôpital de Saint Dié. Toujours conscient, le pilote a subi une batterie de contrôles et bien évidemment un scanner. Les médecins n’ont décelé aucun soucis particulier au terme de cet examen crucial. Néanmoins, après les examens radiologiques, le corps médical a confirmé des fractures multiples. Les deux poignets du pilote cassés, ainsi que plusieurs côtes l’éloigneront évidemment de son sport plusieurs semaines. Le co-pilote a subi évidemment des contrôles de la même manière sans rien à signaler hormis quelques coupures superficielles aux mains suite au bris de glace. Nazim est entouré de ses proches et devrait pouvoir sortir ce soir sauf si la décision de subir une intervention chirurgicale en vue de poser une vis au niveau du poignet était prise. Nazim est évidemment secoué par cette sortie de route à haute vitesse et ne se souvient plus pour le moment des circonstances. L’heure est à présent à la récupération, et la reconstruction avec de longues heures de kinésithérapie en prévision.

www.zinfos974.com