Stéphane Fouassin accuse Laurent Virapoullé de cacher la vérité

Le maire de Salazie et candidat aux élections législatives s’exprime au sujet de Laurent Virapoullé qui fait face selon lui à une incompatibilité entre son poste de président de Pêche Avenir et le mandat de député qu’il brigue. Voici le communiqué de Stéphane Fouassin.

La réunion comptait en 2020, 6.900 exploitations agricoles dont 382 en agriculture bio et en conversion. Ce qui représente 42.095 hectares de surface agricole utilisée. L’agriculture est un pivot important de notre économie, un domaine qui emploie 21 707 emplois. En 2021, la valeur totale de la production agricole progresse de 1,8 % par rapport à 2020 à hauteur de 458 M€ mais les effets de la crise sanitaire pèsent sur les charges d’exploitation. L’augmentation des intrants (produit phytosanitaire, de l’aliments pour bétails, des engrais…) font que les agriculteurs ont encore plus de mal à finir les fins de mois.  

L’agriculture est le 1er métier au monde Dans ces moments d’urgence nous alertons sur la lenteur des négociations dans la filière cannes, alors que l’Etat a déjà apporté toutes les garanties pour l’écoulement des productions à venir, les industriels font les difficiles. Il est impératif de trouver un accord, afin que la convention canne soit signer. Ainsi les agriculteurs seront rassurés sur les perspectives d’avenir de la filière et pourront ainsi contribuer au projet d’autosuffisance alimentaire. Une revalorisation de la bagasse vu la forte augmentation aujourd’hui des prix des énergies générales et du charbon importé par les centrales thermiques, ainsi que la future importation de bois de pelette qui à notre connaissance à ce jour serait payé presque le double de la bagasse issue de la canne Une revalorisation de la mélasse pour la production de rhum, et diversifier notre production sur du rhum d’exception.

Une sécurisation du prix d’achat de la canne par l’Etat pour ne pas que celui-ci ne soit revu à la baisse par les industriels mais il serait plus judicieux de revoir ce prix à la hausse suite aux différentes inflations que l’on ne cesse de subir chaque année. Face aux grosses difficultés de la main d’œuvre pour la récolte de la canne, la coupeuse canne longues à permit aujourd’hui de palier à celles-ci et sera un outil indispensable pour continuer à récolter la canne. Mais avec ce type de coupe, chaque année un grand nombre de planteurs se voit redevable à l’industriel ce qui met en péril leur exploitation. Nous avons donc besoin d’un prix minimum ou garanti pour faire face à cette situation en permettant aux planteurs de travailler sereinement sans être redevable. Nous devons aussi accompagner la diversification en permettant l’installation d’unité de transformation de nos produits locaux afin de lutter contre de futures pénuries. L’auto-suffisance alimentaire est un objectif qui permettra à la filière agricole de se diversifier. Selon Fréderic Vienne président de la chambre d’agriculture, il faudra au minimum cinq ans pour atteindre l’autonomie sur des produits comme l’ail, l’oignon et la pomme de terre, il nous faudrait 1000ha pour être suffisant sur l’ail et l’oignon. Des terres que nous possédons mais qui à ce jour sont sous évaluer et//ou en friche. Nous devons modifier l’avis de la CDPENAF conforme à la Réunion en avis simple comme en Metropole afin de faciliter la diversification de nos agriculteurs. Il est important de permettre à nos agriculteurs de créer des structures d’accueils, de transformation ou encore leur domicile sur leurs exploitations.

www.zinfos974.com