Vidéo – Nouveau commissariat du Port, la fin de l’arlésienne

​Ça y est, l’exigu et vétuste commissariat du Port ne sera dans quelques années que de l’histoire ancienne. L’engagement ministériel ferme avec une ligne de crédit ouverte avant même sa visite à La Réunion permet de dissiper tous les doutes.

La fermeture du commissariat du Port pourrait très bien figurer au registre des marronniers de la presse. Il est question de sa fermeture depuis bientôt quinze ans.  Les derniers soubresauts remontent à l’année 2017. En octobre de cette année-là, c’est Huguette Bello qui, dans ses habits de députée de la 2ème circonscription, avait sonné la charge.  Déjà lors de son entrevue avec le numéro 1 des policiers à La Réunion, Jean-François Lebon, le projet d’offrir “un ailleurs” au vieux commissariat datait de plusieurs années. Quinze ans exactement que ce sujet est évoqué, date Olivier Hoarau. En 2017, la parlementaire Bello était venue prendre le pouls de l’attente des policiers avant un rendez-vous qu’ils imaginaient tous comme décisif quelques semaines plus tard à Paris.  Octobre 2017 : Reconstruction du commissariat du Port : “Une fenêtre s’ouvre au mois de novembre” (H.Bello) “Une fenêtre s’ouvre au mois de novembre (2017, ndlr)” avec le plan triennal “où l’on doit pouvoir présenter une proposition de construction d’un commissariat au Port”, espérait Huguette Bello à l’époque.  Les policiers déménagent chez les gendarmes Un mois plus tard, les collaborateurs du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb avaient été conquis par la présentation qui leur avait été faite du caractère urgent de sortir de terre un nouveau commissariat. D’autant plus que le foncier était dispo : à 400 mètres de là sur la même avenue de la Commune de Paris où se trouve l’emplacement de l’ancienne gendarmerie. En tous les cas, le projet semblait répondre à tous les critères d’urgence pouvant entrer dans le plan triennal de financement 2018-2020. Le statu quo cinq ans après prouve le contraire. Novembre 2017 : Commissariat du Port : Huguette Bello se rend Place Beauvau D’incertitudes sur l’emplacement du futur commissariat (en centre ville ou plutôt excentré) en renonciations budgétaires, les syndicats de police n’ont rien vu venir. Pendant tout ce temps, même leurs collègues de Saint-André ont pu entrer dans des locaux flambant neufs. Ce vendredi matin, lors de son crochet par l’hôtel de ville de Saint-Denis en son premier jour de visite ministérielle, Gérald Darmanin a mis fin à l’arlésienne en annonçant que le projet est budgété, à hauteur de 8 millions d’euros. En prenant un peu d’avance sur son planning de visite, il vient tout de même d’ajouter une précision au maire du Port. La ligne de crédit a été inscrite avant même son départ pour La Réunion. Un degré de précision qui, cette fois-ci, peut donner un réel motif d’espoir aux policiers du Port.  Ne restera donc plus qu’à attendre décembre et le vote du budget 2023 de l’Etat pour transformer l’essai. Sur des images de Régis Labrousse

Le terrain de l’ancienne gendarmerie appartient à l’Etat, ce qui facilite grandement l’opération mais qui n’a pas empêché que le projet traine en longueur :

www.zinfos974.com